Un retour sur scène en tout intimité pour Rachid Badouri

Rachid Badouri
© Patrick Fadel / PF Productions

Un retour sur scène en tout intimité pour Rachid Badouri

Accompagné par Eddy King et Mathieu Pepper, Rachid Badouri a par son charisme, livré une soirée haute en couleur hier pour la quatrième représentation de son retour sur scène intitulé Rachid et sa bande ! au Zénith de St-Eustache. Cette soirée intime d’une durée de 1h45 qui a été très appréciée des spectateurs qui étaient admis dans la salle.

Après s’être illustré le mois dernier dans une formule ciné-parc et sur la plateforme virtuelle avec l’espace Yoop, l’humoriste de 43 ans retrouvait la scène hier pour une quatrième soirée depuis le 13 mars dernier. Cette formule dite intime peut paraître spéciale pour plusieurs alors que la salle se voit seulement remplie à la moitié de sa capacité. Malgré les espaces de trois sièges entre chaque groupe de spectateurs, l’ambiance était plus que présente hier soir dans la salle du Zénith. Formule et ambiance différente de celle à laquelle nous sommes habitués, mais plaisir au rendez-vous.

Artiste de la relève, Eddy King a bien amorcé la soirée avec plusieurs sujets toujours aussi populaires aujourd’hui tel que la collocation, la politique, les élections, l’immigration au Québec ainsi que l’environnement. L’humoriste franco-québécois a par ses nombreux sujets, imitations et intonations punchés fait rire plusieurs. Un vingt minutes bien dosé qui a su bien commencer cette soirée pour introduire par la suite son ami Mathieu Pepper.

© Patrick Fadel / PF Productions

De son côté, l’humoriste comptant plus de 18 000 abonnés sur son Instagram a enchaîné la soirée avec ses nombreuses anecdotes de confinement tout en poursuivant en abordant un sujet bien important pour lui, soit l’anxiété.

© Patrick Fadel / PF Productions

Après ce 40 minutes bien apprécié, la versatilité de l’humoriste était bien placée pour introduire l’entrée sur scène de Rachid qui s’est illustré à son tour pendant plus d’une cinquantaine de minutes. Le québécois d’origine marocaine en a profité pour tester du nouveau matériel en traitant de plusieurs sujets d’actualités tout en conservant de son ancien matériel. L’expérience de l’humoriste s’est bien fait ressentir alors que chacun des morceaux en a fait rire plusieurs.

À la fin de son spectacle, Badouri a tenu à remplacer la session de photos (qui est impossible malgré les circonstances) par une session de questions/réponses avec les gens présents dans la salle. Bien apprécié du public, cette formule intime a permis à plusieurs de poser des questions pendant une durée d’une vingtaine de minutes.

© Patrick Fadel / PF Productions

Questionné par un spectateur dans la salle à savoir s’il préférait son public québécois ou européen, l’humoriste n’a pas été en mesure d’y répondre.

« Dans les premiers mois, c’est clair que j’aimais mieux jouer ici. Au fil du temps, j’ai découvert un public à moi en Europe. Me poser cette question-là, c’est comme me demander de choisir entre mon père et ma mère. »

« Ce qui est vraiment cool, c’est que ça va des 7 à 77 ans, soit des jeunes jusqu’au plus vieux et c’est vraiment ce que j’adore de mon métier. Autant au Québec qu’en Europe, j’ai cette possibilité-là de toucher aux différentes cultures, et ça, c’est important pour moi. »

Rachid Badouri dans sa session de questions/réponses
© Patrick Fadel / PF Productions

Le Zénith, seule salle à avoir pris le risque

Pour mettre en oeuvre son spectacle, Rachid a dû contacter plusieurs salles de spectacles avant d’obtenir une réponse positive. Or, le Zénith a été le seul lieu à avoir accepté de ré-ouvrir avec les différentes mesures mises en place pour accueillir le spectacle de Rachid.

« Je tiendrais ce soir à dédier un merci bien spécial au Zénith de St-Eustache qui a accepté de me recevoir. Mon équipe et moi avons contacté plusieurs salles dans les dernières semaines pour tenir ce spectacle et les refus ont été bien plus populaires que les oui. Les salles ne voulaient pas prendre de risque et ce soir, c’est le Zénith qui a accepté de tenir cet événement tout en respectant les mesures sanitaires. »

« Au courant des prochaines semaines, vous allez voir plein de salles de spectacle qui suivre et qui vont ré-ouvrir au Québec. Dites-vous cependant que le Zénith a été la première qui a accepté de prendre le risque d’ouvrir en premier. »

Rachid Badouri en spectacle

Les représentations de Rachid et sa bande ! au Zénith de St-Eustache se termineront demain soir.

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

L’édition montréalaise du World Press Photo est annulée

Émission spéciale animée par Christian Bégin

Suivant