Catherine van Doesburg : un talent abitibien à découvrir

Catherine van Doesburg
© @vandoesburgcatherine / Instagram

Catherine van Doesburg : un talent abitibien à découvrir

À 19 ans, l’Amossoise Catherine van Doesburg s’est officiellement lancée dans l’univers de la musique. En mai, elle a lancé son premier single What Was The Deal, immédiatement adoré des jeunes abitibiens. Puis, elle a été approchée par le duo rouyn-norandien AWAKE pour assurer la voix de la chanson High, sortie le 6 août.

Bien que Catherine chante depuis son plus jeune âge, ayant fait partie de la chorale de son école primaire, c’est il y a environ 4 ans qu’elle a pris cette passion plus au sérieux : « J’ai commencé à chanter plus sérieusement quand j’ai commencé à jouer de la guitare, c’était en secondaire 4. »

La jeune femme n’aurait pas pu prédire qu’elle écrirait un jour ses propres chansons. « Je trouvais que j’avais zéro inspiration, c’était vraiment pas pour moi, donc je faisais des covers », affirme-t-elle.

Le processus de lancement de « What Was The Deal » a été long. Elle a commencé à écrire la pièce en décembre, mais l’écriture n’a vraiment pas été la tâche la plus ardue, comme elle l’a expliqué : « Ce qui a été long, c’est de faire affaire avec les organismes pour les droits d’auteurs, il y a beaucoup de contrats à signer. »

Heureusement, elle était bien conseillée par Catherine-Audrey Lachapelle, membre de la famille. La femme a notamment été comédienne dans District 31, Ruptures, Yamaska et 30 vies, mais oeuvre également dans le monde de la musique. Elle a donc bien pu guider Catherine.

À la sortie de « What Was The Deal », l’Abitibienne était évidemment fébrile : « Je voulais que ça plaise aux gens. Je ne savais pas comment les gens allaient réagir. Mais j’ai vraiment eu des bons commentaires. Pour un début, je suis vraiment satisfaite. »

Elle a d’ailleurs été très touchée lorsqu’elle a, lors d’une sortie avec des amies, entendu sa chanson venant d’une voiture d’inconnus.

« Je savais zéro c’était qui. C’était même pas des jeunes! Ça m’a vraiment fait quelque chose que des gens que je ne connaisse pas mettent ma chanson. »

Catherine van Doesburg

Pour ce qui est d’AWAKE, High est également leur deuxième chanson, mais une première avec paroles. Les jeunes hommes ont contacté Catherine par Instagram pour offrir la collaboration. « C’est pas le genre de musique que je fais habituellement, j’aime ça sortir de ma zone de confort donc ça m’a tout de suite plu. » 

Catherine a beaucoup apprécié que le duo lui laisse une liberté quasi-complète : « Ils m’ont envoyé le beat, le nom de la chanson était High, et ils m’ont dit que j’avais carte blanche pour écrire, tant qu’il y avait un lien avec le titre. Mon avis comptait, ça paraissait. »

Elle a vécu la sortie de la chanson bien différemment de celle de WWTD : « C’est sûr que c’était différent parce que c’était pas juste moi, c’était pas le même genre de musique. C’était le fun parce que leurs contacts à eux autant que mes contacts ont pu l’écouter. C’était aussi beaucoup moins stressant. Parce que j’étais juste un “feat”, je n’ai pas fait beaucoup de pub pour ne pas prendre le crédit. »

Pour l’avenir, Catherine van Doesburg a une nouvelle chanson d’écrite qui n’attend qu’à être enregistrée en studio. Elle espère pouvoir la présenter dans les prochains mois.

Pour ce qui est d’une carrière dans le monde de la musique, la jeune amossoise ne ferme aucune porte.

« Je ne veux pas me mettre de pression à vouloir absolument faire ça de ma vie parce que c’est un milieu difficile, mais c’est sûr que si je peux je vais vouloir. »

Catherine van Doesburg

Elle veut continuer à écrire un maximum de bonnes chansons, tant et aussi longtemps que les gens apprécieront son travail, jusqu’à possiblement en arriver à la sortie d’un album. C’est un rêve qui pourrait bien devenir réalité.

Une collaboration de Maxim Larouche

Projection Culturel

Projection Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez nous. Ce site web culturel vous permettra d’en apprendre davantage sur le monde du showbizz et sur vos artistes préférés!

Précédent

« Oui toi » : Un single signé Fouki

Lueur d’espoir pour les festivals en automne

Suivant