The Lost Fingers attisent la Baie de Beauport

Lost Fingers
© Christina Martin / Tina Signature

The Lost Fingers attisent la Baie de Beauport

De concert avec la Fête du Canada, les Lost Fingers ont pris d’assaut la Baie de Beauport afin de livrer de brillantes performances lors des soirées du 1er juillet et du 2 juillet. Malgré une assistance moins élevée que prévue, le populaire groupe a su combler le public présent avec un enthousiasme contagieux.

En passant par le rock, le disco et le grunge, le quatuor a présenté un répertoire qui était en mesure de plaire à tout le monde. Ils sont restés fidèles à leurs reprises classiques en performant notamment des succès de Earth, Wind and Fire, Pearl Jam et AC/DC.

Une bonne dose d’amour leur a été conféré grâce aux nombreux klaxons de la foule. Une bonne partie des spectateurs s’est également aventurée près de la scène pour danser au rythme mouvementé de la soirée. En bref, on peut dire avec certitude que l’ensemble des gens sur place ont eu bien du plaisir!

Encore merci à Musiparc pour cette si belle expérience !

Merci à toutes les personnes qui se sont déplacées pour nous voir en show, on est si chanceux d’avoir pu remonter sur scène.

The Lost Fingers via Facebook

Le band fait beaucoup parler de lui dernièrement avec ses récents concerts au TD musiparc de Gatineau et la sortie de son EP VS.2. Le projet est composé de deux excellentes reprises : Lithium de Nirvana et Suavemente d’Elvis Crespo. Le groupe est d’ailleurs fidèle à ses habitudes en reprenant son style entraînant et dynamique.

Si vous avez manqué leurs représentations à Québec, les Lost Fingers seront en spectacle le samedi 4 juillet au TD musiparc de Mercier. Ce sera leur dernière date avant un bon moment, c’est donc un rendez-vous à ne pas manquer.

Une collaboration de Jean-Sébastien Lecomte

Projection · Culturel

Projection · Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez-nous. Ce site web vous permettra d’en apprendre davantage sur le paysage culturel québécois.

Précédent

Les forêts des Laurentides comme scène au Festival des arts de Saint-Sauveur

Le FAUV : ça commence ce soir!

Suivant