Les Denis Drolet : l’absurdité acclamée à coups de klaxon

Les Denis Drolet
© Jean-Christophe Morissette / Projection Culturel

Les Denis Drolet : l’absurdité acclamée à coups de klaxon

Les Denis Drolet sont arrivés sur la scène du TD musiparc de Bromont, samedi soir, en grande forme et prêts à transporter les nombreux spectateurs présents dans leur univers complètement déjanté et loufoque.

Malgré les conditions très peu avantageuses, Vincent Léonard (Denis à palette) et Sébastien Dubé (Denis barbu) n’ont eu aucun problème à faire de cette soirée une réussite de tous les points de vue. Pour l’occasion, ils présentaient une version « un peu différente » de leur dernier spectacle en tournée nommé En attendant le beau temps qui était supposé se conclure le 13 mars dernier, mais vous savez tous que cela n’a pas pu être possible.

Les Denis Drolet
© Jean-Christophe Morissette / Projection Culturel

Un spectacle d’humour dans cette formule ciné-parc fut très agréable du point de vue des spectateurs, qui prenaient place dans l’habitacle et/ou munis de chaises pliantes à l’extérieur de leur voiture. Les coups de klaxon afin de montrer la satisfaction de leur prestation ont été nombreux au cours de la soirée.

Après un passage à Mirabel (mercredi) et à Québec (vendredi). Les deux étaient donc de retour sur la scène à Bromont afin de terminer leur parcours des dernières semaines sur les différentes scènes du TD musiparc.

Fidèles à leurs habitudes, le niveau d’absurdité était très élevé, mais c’est ce qui rend le travail des Denis Drolet si impressionnant. Chacun des mots, ainsi que chacune des phrases sont choisis avec lucidité et ont tous une importance capitale dans l’écriture pour rendre le résultat si réussi et fascinant.

Sébastien Dubé
© Jean-Christophe Morissette / Projection Culturel

Après vingt ans de carrière, les Denis Drolet ont su accepter que leur humour ne plaise pas à tous et ce sentiment pouvait encore être perçu durant le spectacle. Certains spectateurs riaient de façon convaincante d’un bout à l’autre du spectacle allant même jusqu’à en perdre le souffle, alors que d’autres qui avaient de la difficulté à cerner leur humour restaient inexpressifs en regardant leur montre et ayant hâte de quitter les lieux.

Les Denis Drolet nous ont habitué à un look « brun », alors que cette fois-ci Vincent Léonard portait un habit très coloré et abordait une barbe fournie qui fait maintenant compétition à celle de Sébastien Dubé, reconnu comme le « Denis barbu ».

Vincent Léonard
© Jean-Christophe Morissette / Projection Culturel

Ils ont terminé le spectacle en chanson en jouant leurs plus grands succès comme « Yves Corbeil », « Fantastique », « The Rong Long Vong & the Fung Thing Long Song » et « Battleship ». Avant cela, ils ont profité de l’occasion pour tester du matériel sur le thème de la richesse qui sera utilisé dans la nouvelle émission humoristique Cordes raides qui sera animée par Christine Morency et qui prendra l’antenne l’automne prochain à Z Télé.

L’arrivée sur scène des Denis Drolet a été facilitée par l’extraordinaire prestation de Pierre-Yves Roy-Desmarais en première partie. Ce dernier a su très bien réchauffer le public, une tâche qui n’est pas toujours simple, surtout dans les circonstances actuelles.

C’est Sara Dufour qui a débuté cette soirée en musique. La découverte musicale TD de la semaine s’est élancée sur scène avec ses propres compositions pendant une vingtaine de minutes.

La captation du spectacle En attendant le beau temps est disponible depuis quelques semaines sur la plateforme de Radio-Canada Tou.TV.

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

Jean-Carl Boucher présente son nouveau film, FLASHWOOD

2Frères pour clôturer l’expérience TD Musiparc

Suivant