Angèle Dubeau et La Pietà feront houler les eaux laurentiennes

Angèle Dubeau et La Pietà
© André Pichette / La Presse

Angèle Dubeau et La Pietà feront houler les eaux laurentiennes

Après 25 ans aux rênes de la Fête de la Musique de Tremblant, dont l’édition de cette année a été reportée à 2021, Angèle Dubeau offrira deux concerts gratuits avec son orchestre La Pietà. En compagnie de ces 11 musiciennes, la violoniste québécoise fera houler les eaux des lacs Tremblant et Mercier.

C’est au lac Tremblant le samedi 25 juillet à 17h et au lac Mercier le samedi 1er août à 17 h que seront conviés les spectateurs du spectacle Les dames du Lac à bord de leur propre embarcation nautique, que ce soit un bateau, un kayak, un canot, un pédalo ou un « paddleboard ».

Affiche du spectacle Les dames du Lac

Les notes qui résonneront dans la nature laurentienne environnant les lacs seront celles d’œuvres de Jean-Michel Blais, de Ludovico Einaudi, d’Ólafur Arnalds et de Max Richter, en plus de certaines compositions d’Ennio Morricone, afin de rendre hommage à ce compositeur italien de musiques de film qui a malheureusement tiré sa révérence le 6 juillet dernier.

Ce spectacle hors du commun vise à respecter la distanciation sociale en rendant tout de même possible d’assister en personne à ce concert, parce que l’écoute d’une musique jouée à quelques mètres de soi est nettement différent d’une diffusion via un appareil électronique.

Toutefois, pour ceux dans l’impossibilité de se déplacer pour le spectacle, n’ayez crainte ; des extraits en seront partagés sur le site de TVA le 8 août à 20 h afin de vous donner la chance de goûter au spectacle Les dames du Lac d’Angèle Dubeau et La Pietà.

Les billets peuvent être réservés en ligne.

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Le « Festival BleuBleu » : S’adapter pour le bien de tous

Une plus grande reconnaissance des femmes au cinéma

Suivant