Un cadeau signé Clara Tetu

Clara Tetu
© Alexandre Charron

Un cadeau signé Clara Tetu

Étoile montante de la huitième et plus récente saison de la populaire émission La Voix, Clara Tetu surprend un peu tout le monde, vendredi après-midi, en annonçant la sortie d’une toute nouvelle chanson qui est prévue pour le 26 juin prochain. En collaboration avec Terry McLove, la chanteuse de 21 ans tentera de redonner le sourire à ses nombreux adeptes.

Fidèle complice de Rick Pagano, Jessy Mercier et plusieurs autres artistes de la relève québécoise, c’est maintenant en compagnie de Terry McLove que la talentueuse chanteuse va prêter sa voix pour un plus récent morceau qui sortira le vendredi 26 juin prochain.

Source: Instagram de Clara Tetu (@claratetu)

Cette nouvelle viendra très certainement réjouir les téléspectateurs qui ont suivi de près son plus récent parcours à La Voix, qui malheureusement, a été mis sur pause en lien avec la situation actuelle.

Avant d’être une figure prisée à l’émission diffusée sur les ondes de TVA, l’artiste de Québec avait déjà un pied dans la porte au sein du monde de la chanson, avec déjà plusieurs spectacles à son actif. En plus de ces performances sur scène, Clara Tetu a également fait parler d’elle en sortant quatre collaborations : Normal Child, Zodiac, HMU, Lost in the Cloud, en plus d’offrir diverses reprises de chanson sur ses différents réseaux sociaux.

Pour suivre sa carrière musicale de plus près, n’hésitez pas à la suivre sur ses différentes plateformes, que ce soit sur son Facebook, Instagram et son compte Youtube.

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

David Goudreault : « Je suis dans ce livre à des endroits qu’on ne soupçonnerait pas. »

Un souffle de vérité autochtone

Suivant