Première journée du Festival de Jazz de Montréal

Festival de Jazz de Montréal
© Frédérique Menard-Aubin et Jessie Reyez / Nightlife

Première journée du Festival de Jazz de Montréal

C’est ce samedi 27 juin que débute la première édition virtuelle du Festival international de Jazz de Montréal. Cette année, jusqu’au 30 juin, le Groupe Banque TD, en collaboration avec Rio Tinto, présentera un amalgame de spectacles préenregistrés et de prestations captées en direct, un événement accessible gratuitement et entièrement en ligne.

En cette Journée canadienne du multiculturalisme, la Salle L’Astral accueillera des artistes aux ethnicités diverses, mettant en valeur l’importante diversité culturelle dont Montréal est le berceau.

Les apéros SAQ:

Malika Tirolien (18h00)

Arrivée à Montréal à 18 ans pour étudier la musique à l’Université de Montréal, Malika Tirolien s’impose rapidement dans l’univers du Jazz. Depuis 2005, la chanteuse réussit à partager l’environnement artistique dans lequel elle a grandi, à Marie-Galante en Guadeloupe.

Les rythmes Rio Tinto:

Rafael Zaldivar (19h00)

Né à Camagüey, à Cuba, Rafael Zaldivar fait ses premiers pas dans le domaine musical dès l’âge de 10 ans et débute sa carrière professionelle à 15 ans. En 2005, il s’installe à Montréal pour ses études et se fait vite remarquer pour ses talents de pianiste.

Les sessions TD:

Djely Tapa (19h20)

S’inspirant des communicateurs traditionnels d’Afrique de l’Ouest, les griots, Djely Tapa représente avec fierté ses origines maliennes. En plus de son association au groupe Afrikana Soul Sister, son premier album solo Barokan a été nominé dans la catégorie World Music Album of the Year au Juno Awards de 2020.

Les rythmes Rio Tinto:

Clerel (19h40)

De sa voix tendre, le chanteur Clerel se replonge dans ses origines camerounaise en partageant sa musique aux sonorités soul, highlife et légèrement country. Guitare en mains, Clerel saura joindre rythme et détente, en ajoutant son grain de sel à la programmation du Festival de Jazz de Montréal.

Les sessions TD:

Bïa (20h00)

Après plusieurs années de voyages à travers la francophonie, Bïa partage sa vie entre la France et le Québec. Par sa musique, la chanteuse fait le lien entre ses origines brésiliennes et son amour pour la langue française. En 2015, avec son projet Navegar, Bïa remporte le prix de l’album de l’année dans la catégorie musique du monde, lors de la 37e édition du gala des prix Félix.

Les trésors du Festival présentés par TD et Rio Tinto:

Oscar Peterson & Oliver Jones – 2004 (20h23)

Tous deux grandis dans le quartier de la Petite-Bourgogne, à Montréal, ces monuments du Jazz ne sont plus à présenter. Afin d’honorer leur apport culturel, l’équipe du Festival présentera, en reprise, une captation d’un concert de 2004.

Fin de soirée Loto-Québec:

Pierre Kwenders (22h00)

L’auteur-compositeur-interprète Pierre Kwenders est une figure de proue de la nouvelle vague d’artistes africains. Rappant et chantant en cinq langues, l’artiste en provenance de la République démocratique du Congo mélange divers genres musicaux, produisant ainsi un style dansant qui lui est propre. En 2015, le chanteur a été nominé aux prix de musique Polaris, aux JUNO, ainsi qu’au Gala de l’ADISQ, un palmarès bien rempli expliquant son succès et son influence sur la scène musicale de Montréal.

Pour de plus amples détails concernant l’édition virtuelle du Festival international de Jazz de Montréal, consultez le site web officiel de l’événement et/ou la page Facebook qui y est dédiée. La programmation complète du Festival est aussi disponible sur Projection Culturel.

Alexis Thériault

Admis en sciences de la communication à l'Université de Montréal, Alexis tente de transmettre son intérêt pour l'écriture et sa fascination pour la culture québécoise à travers des textes journalistiques variés. Touche-à-tout, il ne rate pas une occasion de partager sa curiosité sans borne!

Précédent

Une pétition pour rendre hommage à Oscar Peterson

Nous pour vous : La date du spectacle maintenant connue!

Suivant