Le Festival de jazz de Montréal récupéré différemment

Piano et affiche FJazz
© Mackenzie Sanche / Projection Culturel

Le Festival de jazz de Montréal récupéré différemment

Après l’annonce de son annulation il y a quelques semaines, les amateurs du jazz verront leur festival préféré rescapé et adapté à la pandémie. En effet, le Festival de jazz de Montréal offrira une scène numérique aux artistes d’ici du 27 au 30 juin 2020.

En plus d’organiser un festival numérique pour combler de jazz les Québécois, Spectra l’offre gratuitement sur la page Facebook de l’événement et sur le site du Festival de jazz de Montréal. Des spectacles préenregistrés seront diffusés, et d’autres seront présentés en direct. Certains spectacles d’archives seront aussi au menu afin d’honorer les musiciens et chanteurs du jazz montréalais comme Oscar Peterson et Oliver Jones (le 27 juin), Jaco Pastorius (le 28 juin), Miles Davis (le 29 juin) et Sarah Vaughan (le 30 juin).

Le Festival de jazz de Montréal promet un « accès gratuit à des apéros performance, des concerts en direct, un accès exclusif aux archives de nos légendaires spectacles ainsi qu’un Late Night Party pour poursuivre votre soirée. »

Chaque jour, c’est un rendez-vous à 18h00 pour le spectacle « apéro », diffusé en direct de L’Astral, durant une heure. Ensuite suivront quatre sessions de 15 à 20 minutes réservées à des artistes ayant préenregistré leur prestation, comptant notamment les chanteuses Charlotte Cardin, Dominique Fils-Aimé, Elisapie Isaac, Djely Tapa ainsi que la pianiste Marianne Trudel. Le trio du bassiste Alain Caron avec Paul Brochu et John Roney seront aussi parmi ces petits blocs étalés sur les quatre jours du Festival de jazz en ligne. Après cela s’ajoutent les fameux spectacles d’archives, pour une soirée qui se termine vers 23h00.

Le 27 juin, première journée des festivités musicales, sera une soirée plus longue que les autres vu la présence du spectacle en direct de Pierre Kwenders, de son VJ et d’un artiste visuel qui l’accompagnent. Cette journée est d’ailleurs la Journée canadienne du multiculturalisme, comme le précise Laurent Saulnier, vice-président principal, programmation, événements culturels et festivals de l’Équipe Spectra. C’est pourquoi le 27 sera réservé uniquement aux artistes Montréalais venant d’ailleurs dans le monde, à l’exception de Peterson et Jones.

Location L'Astral
© Salle L’Astral

La salle L’Astral recevra le Festival de jazz de Montréal en se transformant en studio de diffusion pour accommoder le Festival et pour s’assurer de bien respecter les mesures sanitaires qui sont en place actuellement. C’est le réalisateur Maxime Théorêt-Bissonnette qui en orchestrera le tournage.

L’équipe du Festival ajoute : « Cette initiative vise à offrir des moments uniques pour ses fidèles festivaliers, ainsi que d’être présent pour les artistes ainsi que la culture. C’est un cadeau que nous offrons aux fans, à notre ville, à notre communauté, à nous-mêmes et à tous les passionnés de musique, partout à travers le monde. »

© Festival de jazz de Montréal

Mackenzie Sanche

Une amoureuse des arts, de l'écriture, de la photographie et de la vidéo, sans oublier des animaux et de la nature, Mackenzie vient tout juste de terminer ses études collégiales en journalisme et continue son parcours à l'Université Concordia. Elle cherche tout simplement à vivre de ses passions et à relever de nouveaux défis.

Précédent

Marie-Ève Janvier fait son entrée à TVA

Remise de prix l’édition en confinement du Festival Émergence

Suivant