L’adaptation française de la télésérie Pour Sarah, maintenant disponible au Québec

Pour Sarah
© François Roelants - Effervescence Fiction - Vema Production - TF1

L’adaptation française de la télésérie Pour Sarah, maintenant disponible au Québec

Après sa sortie en France et en Belgique en septembre 2019, la populaire émission est maintenant disponible sur le Club Illico. Il s’agit d’une adaptation de la série québécoise du même nom diffusée en 2015 sur les ondes de TVA. La série est inspirée d’une histoire vécue par Justine Rozon, la fille du producteur François Rozon. Elle a été victime d’un grave accident à bord d’un véhicule conduit par une personne en état d’ébriété. Un triste drame qui a encore des conséquences aujourd’hui.

La télésérie raconte l’histoire de Cédric et Sarah qui sont victimes d’un terrible accident de voiture qui les plonge tous les deux dans un coma. Cédric a de nombreuses fractures tandis que Sarah est dans un état critique. Une suite de détails troublants dans l’enquête font ensuite ressortir la possibilité d’une préméditation du drame. La sécurité de la communauté est alors menacée.

© François Roelants – Effervescence Fiction – Vema Production – TF1

C’est la talentueuse Michelle Allen qui a créé et scénarisé la série originale ainsi que l’adaptation française. En plus d’avoir pris part à d’innombrables tournages dans les 30 dernières années, elle est plus récemment connue pour son rôle de scénariste dans les séries Fugueuse et L’Échappée.

L’histoire d’une durée totale de 52 minutes a obtenu un succès fracassant en France. En effet, la série a accumulé en moyenne plus de 4 millions de téléspectateurs pour la diffusion de chacun des 6 épisodes présentés à TFI.

En plus des nombreux prix remportés à divers galas à travers le Québec, la distribution a vu Marianne Fortier, interprète de Sarah dans la version québécoise, remporter le prix Artis du rôle féminin dans une télésérie.

Une série captivante, à voir absolument!

Jean-Sébastien Lecomte

Étudiant à HEC Montréal, Jean-Sébastien est d’abord et avant tout un passionné de l’industrie de la communication. Son attachement au monde culturel a débuté par son intérêt marqué pour le cinéma québécois. La carrière qu’il envisage alliance autant les affaires que le journalisme.

Précédent

Un pari réussi pour le spectacle de la Saint-Jean

La tournée TD musiparc : L’art de réinventer la salle de spectacle

Suivant