Dernière soirée du Festival International de Jazz de Montréal

Festival International de Jazz de Montréal
© Festival International de Jazz de Montréal / Facebook

Dernière soirée du Festival International de Jazz de Montréal

Le festival International de Jazz de Montréal a eu lieu en mode virtuel du 27 au 30 juin 2020.

Le festival International de Jazz de Montréal, considéré comme le plus grand festival de jazz dans le monde d’après le Guinness World Record, a réussi à s’adapter aux conditions actuelles. Présentées par le Groupe Banque TD et Rio Tinto, les prestations ont été disponibles en direct sur le site internet de l’évènement, ainsi que sur les réseaux sociaux du festival, et ce, en étant entièrement gratuites. Tous les concerts seront accessibles durant 30 jours après leur diffusion du 27 au 30 juin.

Ce soir, le 30 juin, plusieurs artistes sont au programme du fameux festival. La soirée débute à 18 h avec Jacques-Kuba Séguin, trompettiste et Révélation 2013 de la catégorie Jazz de Radio-Canada. À 19 h, la rappeuse québécoise Naya Ali continuera les festivités. Ensuite, Alain Caron, bassiste, en trio avec Paul Brochu et John Roney, jouera à 19 h 20. La chanteuse Dominique Fils-Aimé, Révélations 2019 de Radio-Canada en Jazz, poursuivra le spectacle à 19 h 40. Le groupe de musique indie folk, The Barr Brothers, interprétera ses titres à 20 h, et les festivités se termineront à 20 h 23 avec une rediffusion de la prestation de la chanteuse jazz Sarah Vaughan en 1983.

Durant les trois jours de spectacle, certains artistes favoris des Québécois ont livré une performance virtuelle pour l’évènement. À leur grand plaisir, les fanatiques de jazz ont pu assister aux prestations de Charlotte Cardin, Mateo (Révélation 2020 de la catégorie Musique du monde de Radio-Canada), Carl Mayotte (Révélation 2020 dans la catégorie Jazz), Elisapie (chanteuse autochtone), ainsi que d’autres musiciens internationaux.

Les intéressés pourront accéder aux concerts sur le site internet du Festival international de Jazz de Montréal et sur les médias sociaux de l’évènement.

Charlotte Bastien

Étudiante en communication appliquée à l’Université de Sherbrooke, Charlotte est passionnée par le domaine depuis qu’elle est toute petite. Que ce soit au cinéma, à la télévision, au théâtre, en musique ou en littérature québécoise, elle a toujours une œuvre à proposer pour les intéressés.

Précédent

Une célébration à l’unisson pour la fête du Canada

L’Orchestre de la francophonie continue son enseignement de manière virtuelle

Suivant