Antigone : Film de l’année au Québec

Nahéma Ricci- Antigone
© Agence RBL

Antigone : Film de l’année au Québec

C’est en cette soirée bien spéciale à saveur virtuelle que se déroulait le 22ème gala Québec Cinéma où l’on décernait les 24 prix Iris récompensant le talent cinématographique québécois. Antigone est le film s’étant le plus illustré avec 6 Iris, dont celui du meilleur film.

En plus du titre le plus prestigieux de ce gala, la réalisatrice et scénariste d’Antigone, Sophie Déraspe obtient un quadruplé important avec le prix de la meilleure réalisation, le meilleur scénario, le meilleur montage et le meilleur casting. Également récipiendaire du meilleur film au Canada, ce long-métrage était nominé dans 8 catégories. Nahéma Ricci, actrice principale du film remporte révélation de l’année, elle qui avait été aussi nominé dans la catégorie de la meilleure interprétation féminine.

Une récolte émouvante pour Il pleuvait des oiseaux

Il pleuvait des oiseaux
© Les films Outsiders/ Andrée Lachapelle dans le rôle de Marie Desneiges

Décédée il y a quelques mois, Andrée Lachapelle a reçu l’Iris de la meilleure interprétation féminine. C’est sa fille qui en vidéoconférence a rendu un bel hommage à sa mère ainsi qu’à toute l’équipe du film. Gilbert Sicotte a complété le duo victorieux avec l’Iris de la meilleure interprétation masculine. Le long-métrage de Louise Archambault a également remporté le prix coup de cœur du public lui qui était nominé dans 13 catégories.

Matthias et Maxime de Xavier Dolan a aussi eu son lot de reconnaissance remportant deux Iris, l’un remis à Micheline Bernard pour meilleure interprétation dans un rôle de soutien et l’autre remis à Jean-Michel Blais pour l’Iris de la meilleure musique originale.

Les autres films s’étant illustrés sont Sympathie pour le diable de Guillaume De Fontenay avec trois Iris de type technique tandis que le Vingtième siècle de Matthew Rankin remporte 4 Iris de type plutôt esthétique. Déception pour le film La femme de mon frère qui était nominé dans 11 catégories et repart de ce gala avec aucun prix.

Rappelons que 6 des 7 films nominés dans la catégorie du meilleur film ont été réalisés par des femmes ce qui en fait une première histoire dans l’histoire du gala Québec Cinéma.

Pour voir la liste complète des gagnants et finalistes cliquez ici

Un gala virtuel

Le gala en ligne était diffusé sur le site internet de Radio-Canada, qui devait assurer la diffusion en direct à la télévision. L’actrice Élise Guilbault ainsi que les comédiens Guillaume Lambert et Mani Soleymanlou ont assuré l’animation du Gala sur le sofa, qui était également diffusé sur les pages facebook de Cinéma Québec et d’ICI télé.

Plus tard dans la soirée, c’est lors d’une édition spéciale de l’émission Bonsoir Bonsoir animé par Jean-Philippe Wauthier qu’on a procédé à la remise des 4 principaux Iris soient ceux des meilleures interprétations féminine et masculine dans un premier rôle, celui du meilleur film et le prix du public. Les gagnants avaient aussi la chance de faire un discours de remerciement en direct en vidéoconférence. La cinéaste abénaquise de réputation internationale Alanis Obomsawin également reçu un Iris hommage en direct, elle qui a réalisé plus de 52 films documentaires et qui est réputée comme étant la première femme directrice de l’ONF.

Une édition virtuelle réussie

Défi relevé pour les organisateurs qui devaient faire preuve d’une grande créativité pour faire de ce gala une belle expérience autant pour les nominés que pour le public. Lors de ce gala virtuel, nous avons eu accès à la remise des 20 premiers Iris. Pour certaines des remises, les nominés étaient présents en direct de leur salon, attendant patiemment le résultat final. Chaque gagnant avait ensuite environ 30 secondes pour faire son discours de remerciement. Cette procédure a bien évidement menée a plusieurs moments bien cocasses avec les gagnants.

Les animateurs ont également procédé aux traditionnels hommages à tous ceux œuvrant dans le monde du cinéma québécois qui sont décédés cette année. Un hommage spécial a été rendu à Andrée Lachapelle et Michelle Rossignol par Élise Guilbault qui semblait très émue. De plus, certains réalisateurs ont présenté eux-mêmes des extraits de leur film tout en répondant aux questions des animateurs. Cette facette virtuelle permettait aux organisateurs de jouir d’une plus grande flexibilité quant à la présentation du contenu que si le gala avait été présenté en direct à la télévision.

Tous les films nominés sont disponibles sur le site internet de sprint gala jusqu’au 21 juin.

Une collaboration de Eloi Queenton

Projection Culturel

Projection Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez nous. Ce site web culturel vous permettra d’en apprendre davantage sur le monde du showbizz et sur vos artistes préférés!

Précédent

Marathon d’écriture : Le Pied X FPM

Occupation Double : Une édition 100% CHEZ NOUS

Suivant