Une chance qu’on s’a : un mélange de réconfort et de force

Une chance qu'on sa
© Productions Déferlantes / TVA

Une chance qu’on s’a : un mélange de réconfort et de force

C’est depuis leurs domicile que tous les québécois ont pu se rassembler derrière Une chance qu’on s’a diffusé à Télé-Québec et TVA dimanche. Un spectacle très réconfortant et rassembleur. D’ores et déjà, on dirait que l’espoir est encore plus grand et que la solidarité québécoise sera indestructible.

Cette magnifique émission a débuté sous la force de la voix de Ginette Reno avec une nouvelle chanson qu’elle a composée, au cours des dernières semaines, intitulée Ça va bien aller.

Cette soirée avait comme but de pouvoir amasser des fonds pour un organisme, qui soutient les aînés, nommé Petits Frères et pour SOS violence conjugale, qui assure la sécurité et le rétablissement des victimes de violence conjugale.

Il est toujours possible de contribuer à la collecte de dons en visitant le le site internet d’Une chance qu’on sa

C’est plus 80 personnalités de la scène culturelle québécoise qui ont participé à l’évènement visant à rendre hommage aux Québécois qui continuent de lutter contre la pandémie de la COVID-19.

Une chance qu'on s'a
© TVA / Une chance qu’on s’a

Ces artistes ont été présentés par Marie-Claude Barrette, Mélissa Bédard, Marie-Soleil Dion, Pier-Luc Funk, Marc Labrèche et Gildor Roy qui se sont alternés la présentation leurs performances tout au cours de la soirée.

Et à l’ère de cette pandémie, il devient doublement plus important de consommer des produits venant des artisans québécois et Une chance qu’on s’a est venu mettre de l’avant la culture québécoise qui est remplie de talent magnifique.

Sans l’ombre d’un doute, un moment fort en émotion de cette soirée est celui qui rassemblait le grand Gilles Vigneault, chantant avec tout son cœur, l’une de ses œuvres la plus marquante Gens du pays accompagné de Fred Pellerin. Un duo virtuel magnifique !

Entre les performances artistiques, des reportages visant à mettre de l’avant des individus qui ont fait une différence à leur façon durant cette crise ont été présentés comme celui-ci qui racontait l’énorme sacrifice qu’une quinzaine de membres du personnel du Manoir de Stanstead dans la région de l’Estrie qui ont volontairement décidé de demeurer sur place en permanence pour éviter que le coronavirus s’installe entre les murs de la résidence pour personnes âgées.

De Passe-Partout à Koriass en passant par Charlotte Cardin ou Lara Fabien, tous les goûts ont pu être comblés et l’objectif de donner un répit aux Québécois a été atteint.

 

Charlotte Cardin
© Productions Déferlantes / TVA

Une autre formidable collaboration a réuni Louis-Jean Cormier et Lara Fabian qui ont repris S’il suffisait d’aimer.

De plus, les mamans n’ont pas été oubliées à l’occasion de cette fête des Mères très unique. Dave Morissette, Kim Thuy et Guylaine Tremblay se sont promenés afin de remettre des bouquets de fleurs à des mamans croisées dans la rue et à des personnalités connues du Québec.

Et La cerise sur le gâteau a été installée par Jean-Pierre Ferland et Céline Dion, appuyés de tous les artistes présents au cours de la soirée, ils ont accordé une magistrale et merveilleuse version d’Une chance qu’on s’a qui venait parfaitement clore cette soirée haute en émotion.  

Marc-André Fortin

Véritable passionné de la culture québécoise, Marc-André voit dans ce projet, une chance de pouvoir transmettre un peu de sa passion à toute personne qui s’y voit intéressée. Que cela passe par les séries télévisées, les chansons québécoises ou les humoristes, il aimerait que les jeunes se reconnaissent et s’accrochent à ce qui est fait ici.

Précédent

Le frère aîné d’Hubert Lenoir lance sa carrière solo

« En direct de l’univers » enregistre la meilleure cote d’écoute de son histoire

Suivant