Le frère aîné d’Hubert Lenoir lance sa carrière solo

Julyan
© Julien Chiasson

Le frère aîné d’Hubert Lenoir lance sa carrière solo

Ayant précédemment fait partie du groupe The Seasons en compagnie de son petit frère Hubert, l’auteur-compositeur-interprète Julien Chiasson se lance maintenant dans une tout autre aventure avec son premier EP solo.

Chiasson, de son nom d’artiste Julyan, a également été associé au groupe soul-funk Forest Boys au cours des dernières années, mais soutient que pour lui, il était temps de battre de ses propres ailes.

« J’avais besoin d’être tout seul. D’être au front avec des chansons plus intimes. […] Aujourd’hui, mon objectif demeure le même : faire de la musique », confie Julyan au journal La Presse.

À la différence de son frère cadet, Julyan chante exclusivement en anglais, comme le reflètent les titres de ses chansons. Pour lui, le fait de monter seul sur la scène demande beaucoup d’adaptation, mais ce n’est pas insurmontable.

Écrire pour un groupe et écrire à son propre nom, ce sont deux choses bien différentes.

« C’est toujours épeurant de sortir de la musique. Ce l’est dans un groupe et ce l’est encore plus en solo. Mais c’est un défi que j’avais hâte de relever. »

– Julyan

Sortant d’une période un peu plus sombre de sa vie, Julyan explique qu’il a traversé une dépression et des masses d’anxiété, ce qui donne le ton aux morceaux qu’il livre dans son EP.

Les titres les plus aimés jusqu’à maintenant, Rebel Now Now et Look at me, Look at you, ont tous les deux été publiés un peu avant que le mini-album sorte en son intégralité. Depuis vendredi, Give Up, Bone et Living On (Um Ba La Dy) sont eux aussi disponibles.

Julyan est content de pouvoir maintenant « habiter pleinement ses chansons », lui qui a attendu d’avoir du matériel qui le satisfaisait à cent pour cent avant de publier le tout.

William Thériault

Passionné d’écriture, il adore produire des textes journalistiques et rencontrer des artistes du milieu. En plus de superviser la production du contenu du site, il couvre avec précision l’actualité culturelle québécoise, tout en s’assurant de fournir le contenu le plus authentique possible aux lecteurs.

Précédent

« Une chance qu’on s’a », c’est ce soir

Une chance qu’on s’a : un mélange de réconfort et de force

Suivant