Crédit photo :

WKND et BLVD veulent encourager au maximum les artistes québécois

| | ,

L’annulation de spectacles, de tournées et d’événements musicaux a fait mal à plus d’un artiste québécois depuis le début de la pandémie. C’est pourquoi le groupe Leclerc Communication, propriétaire des stations de radio WKND 91,9 et BLVD 102,1, fait tout en son pouvoir pour les aider en ces temps difficiles.

Le groupe, qui diffuse plus de musique francophone que ce que le CRTC demande à ses membres même en temps normal, vient de compléter l’achat de la station montréalaise CJPX-FM 99,5, qui prendra désormais le nom de WKND 99.5 et qui évidemment, ressemblera à son homologue basée dans la ville de Québec.

Il y a fort à parier que cette nouvelle addition à la famille Leclerc jouera dans le même style que WKND et BLVD. De fait, le vice-président ventes et marketing de la compagnie, Nicolas Leclerc indique que cette antenne se démarquera par son « attitude positive et (une) offre musicale avant-gardiste ».

Le directeur de la programmation pour WKND, monsieur Steven Croatto, a confié à Normand Provencher du journal Le Soleil qu’il entendait offrir une plateforme unique aux chanteurs du Québec, « particulièrement aux artistes émergents ».

D’autant plus qu’un des éléments les plus importants de son programme a pour but de mettre en valeur le talent de chez nous :

« Notre émission La Scène WKND, diffusée tous les jours de la semaine à heure de grande écoute, propose pendant la crise une heure dédiée à la musique québécoise et aux artistes d’ici. En plus de parler aux artistes en confinement, l’émission souligne également toutes les initiatives pour les encourager et diffuser leurs nouvelles chansons. »

Steven Croatto

Néanmoins, Leclerc semble être un cas à part pour l’instant. Les deux géants radiophoniques de la province, Bell Média et Cogeco, s’en tiennent pour leur part au minimum de 65% imposé par le CRTC.

N’empêche que c’est une belle initiative qui mérite d’être saluée.

William Thériault

William est un véritable passionné d'actualité et d'information. Rêveur se démenant au quotidien, il a le journalisme pour vocation. Couvrir la culture, c'est un moyen de sortir de sa zone de confort.

Précédent

« À tous les vents » diffusé en Facebook Live ce samedi

Se prendre en main et la culture du rap avec Gaël Comtois

Suivant