Michel Charette : Carburer aux nombreux défis

Bruno Gagné (District31)
© District 31 / ICI TÉLÉ

Michel Charette : Carburer aux nombreux défis

Malgré une fin de saison interrompue, Michel Charette ne s’est pas laissé attristé par ces événements. C’est par ses nombreuses pièces de théâtres, son projet de série télé et de film que le comédien s’occupe pendant le confinement. Nous pouvons en conclure qu’il n’a pas la plume dans sa poche malgré tout.

Même avec une fin abrupte, Luc Dionne et son équipe nous auront offert une quatrième saison qui était, fidèle à son habitude, remplie de rebondissements. « On est satisfait. Les cotes d’écoute n’arrêtent pas d’augmenter, les gens sont attachés aux personnages et l’écriture est très solide », a ajouté Michel Charette.

Le comédien de 50 ans a avoué avoir été déçu de la façon dont les tournages se sont terminés en mars dernier. Au-delà de tout ça, il est conscient que la santé est une priorité et que ça passe avant le divertissement. « Oui, c’est dommage. Ça reste qu’on n’est pas un besoin essentiel. On fait du divertissement et dans cette situation-là, on peut seulement soutenir la communauté. Après, quand ça va être le temps de recommencer, nous on va être là et on va s’assurer de divertir les gens », a-t-il assuré.

« Par contre, ce fut une excellente décision d’arrêter le tournage avant d’en subir les contre-coups. La seule différence est que nous on sait comment ça finit, mais pas les téléspectateurs. »

Michel Charette

Restant seulement huit épisodes pour boucler la saison de 120 épisodes, il a assuré que les fans de la série ne seront pas déçus lors du retour en ondes. « C’est certain qu’on reste sur notre faim. On était primés et bien excités à l’idée de boucler cette quatrième saison, mais on va devoir s’assurer d’être prêts lors du retour en septembre », a ajouté Michel.

« On a trois à quatre mois de pause, quand la situation va le permettre, on va recommencer les tournages. Un peu rouillés, carrés, un peu fluides. Habituellement, ça prend une à deux semaines avant qu’on retombe sur nos pattes, mais là on va devoir faire attention à ça. On va devoir être sur la coche dès la première minute. »

Michel Charette
District 31
© Facebook / District 31

Perfectionniste, Michel n’a pas caché que leur objectif sera d’offrir une performance à la hauteur des attentes pour clôre cette saison. « Ça va être tout suite. Il va falloir retomber sur nos pattes pour livrer la marchandise parce que les gens vont l’attendre. Nous, notre mandat sera d’être prêts. On sait ce qu’on a à faire et ce sera d’en arriver ou ce qu’on veut. On va être réchauffés pour la cinquième saison », a enchaîné l’interprète de Bruno Gagné.  

Une équipe incroyable

Originaire de Montréal, l’acteur avait des commentaires très positifs à l’égard de ses partenaires de jeu. Témoignant du fait que les téléspectateurs donnaient énormément d’amour aux personnages principaux de la série, ce-dernier tenait à déléguer des fleurs aux personnages de la série qui sont un peu plus « épisodiques ».

« La force de ce show-là, c’est que les six personnages principaux sont très solides. Les personnages qu’on appelle « épisodiques » sont d’autant plus vraiment brillants et à leur place. Les gens parlent souvent de nous [Michel Charrette et Patrick Bissonnette], mais nous on est là pour faire les enquêtes et les interrogatoires. Par contre, à ça suivent les comédiens invités qui viennent pour quatre à huit épisodes et qui ont cette charge émotive et épisodique sur les épaules. C’est des présences qui sont encore plus importantes pour une série comme l’offre District 31. Je crois que c’était notre grande force de la quatrième saison. »

Michel Charette

L’implication de Michel Charette

Impliqué dans plusieurs projets, le comédien de 50 ans profite de la situation actuelle pour avancer dans plusieurs de ses projets. En effet, ce n’est pas dans l’ennuie que vit Michel alors qu’il travaille actuellement sur de nouvelles pièces de théâtre, une télé-série et un film avec son ami François Chénier. « C’est un mal pour un bien. On a du temps pour faire plein d’affaires. Avec la technologie d’aujourd’hui, tout est accessible très rapidement. Quand les idées sont claires et que la structure est présente, ça va bien. On est rendus à notre cinquième pièce de théâtre à écrire ensemble en plus des autres projets », a-t-il souligné.

« On travaille sur trois pièces de théâtre en même temps. Il y en a une qui est déjà très bien avancée, mais qu’on aimerait retravailler et une autre en préparation. Les idées de bases sont sur la table, mais il reste à l’écrire. »

Michel Charette
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-le-2020-04-26-à-16.10.05-1024x614.png.
© Facebook / Ladies Night

En plus de ses apparitions à la télé, le comédien devait participer à une pièce de théâtre l’été prochain au théâtre des Irondelles à Montréal. Or, ce projet sera repoussé à l’été 2020,  « Notre pièce au théâtre des Irondelles est remise en 2022 parce que le théâtre d’été est annulé, donc la pièce de cet été est remise en 2021, et nous en 2022. On développe aussi un projet pour télé-série en télévision qui est actuellement bien avancé et commence l’écriture d’un film, donc on est bien occupés », tenait à renchérir Michel.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est district-31-768x492-1.jpg.
© Facebook

Malgré le fait que c’est un été tranquille qui s’annonce dans les prochains mois, ce n’est rien pour décourager le principal intéressé qui s’entrainait depuis plusieurs mois pour sa participation à son premier demi-Ironman au Mont-Tremblant. « Je m’entraine super fort à raison de dix fois par semaine pour cet événement-là. J’ai tellement travaillé fort pour en arriver ou ce que je suis aujourd’hui que ce n’est pas une raison pour tout abandonner. La motivation est encore là malgré tout et on se tient en forme positivement », a-t-il conclu.

Crédit photo : District 31 © ICI TÉLÉ

Jean-Simon Marchand

La culture québécoise, c’est sa passion. Que ce soit en musique, humour, télévision ou même cinéma, Jean-Simon est toujours présent lorsqu’il s’agit de quelque chose touchant le monde artistique québécois. Passionné par le monde du showbizz, il ne fait que transmettre ce qui le passionne.

Précédent

Louis-José Houde sera de passage à TLMEP ce dimanche

Boucar Diouf : Contraste entre le biologiste et l’humoriste

Suivant