Le Festival Émergence tiendra sa première édition sur le web

Zoé Duval et Camille Felton
© Kevin Millet

Le Festival Émergence tiendra sa première édition sur le web

À sa première année d’existence, le Festival Émergence a dû faire preuve de flexibilité, compte tenu des mesures actuelles prises par le gouvernement du Québec. Au lieu de tout simplement reporter la tenue de sa première édition à 2021 en raison de la pandémie, les organisateurs ont décidé que le gala aurait lieu ; mais sur Internet.

Zoé Duval et Camille Felton, cofondateurs du projet, ont pour objectif de mettre de l’avant le talent des réalisateurs et cinéastes de la nouvelle génération. C’est dans cette optique que ces deux jeunes ont lancé le projet, en mars 2019.

Le festival, qui devait tenir sa toute première édition du 23 au 26 avril prochain, a été reporté du 27 au 30 août le mois dernier. Sauf qu’avec le nouveau règlement interdisant la tenue de tout événement sportif ou culturel d’ici le 31 août, ces dates deviennent elles aussi invalides.

C’est pourquoi l’édition 2020 du Festival Émergence aura lieu en direct sur le web, son gala final fixé pour le 30 août à 19h30. Les personnes qui avaient fait l’achat d’un billet seront remboursées, mais peuvent également demander de convertir le prix de leur achat en don à l’Association du Cinéma Québécois Émergent, question de supporter le domaine du cinéma en ces temps difficiles.

« Nous sommes déçus de ne pas pouvoir offrir la version physique du festival cette année, mais nous respectons la décision du gouvernement. », a indiqué Zoé Duval via un communiqué de presse, invitant par la suite les spectateurs à les suivre sur les réseaux sociaux et à participer au festival virtuel.

Concrètement, ce sont tous les producteurs de court-métrages âgés de moins de 30 ans qui avaient le droit de passer les auditions pour que le travail soit présenté lors du festival. Un peu plus d’une vingtaine de jeunes intéressés par le milieu, certains étudiant en cinéma, d’autres non, se sont qualifiés et verront leur film être projeté.

Il s’agit d’une belle occasion « d’offrir une grande visibilité aux artistes émergents », comme l’équipe du Festival le mentionne sur son site officiel.

Crédit photo : Kevin Millet

William Thériault

Passionné d’écriture, il adore produire des textes journalistiques et rencontrer des artistes du milieu. En plus de superviser la production du contenu du site, il couvre avec précision l’actualité culturelle québécoise, tout en s’assurant de fournir le contenu le plus authentique possible aux lecteurs.

Précédent

Deux « dragons » ambitieux avec leur projet Ma Zone Québec

Kevin Raphaël : un podcast sympathique

Suivant