Brain Freeze : Il ne restait que quelques jours de tournage

Roy Dupuis
© Véronique Boncompagni

Brain Freeze : Il ne restait que quelques jours de tournage

Le monde du cinéma est également énormément affecté par cette pandémie mondiale qui nous touche présentement. L’arrêt des tournages québécois, depuis maintenant trois semaines, amène son lot de problématiques aux producteurs de films et surtout à ceux dont le tournage était en action. Des pertes financières considérables, ainsi que divers problèmes techniques seront à prévoir.

C’est notamment le cas du tournage du long-métrage québécois Brain Freeze du réalisateur et scénariste Julien Knafo, qui ironiquement raconte l’histoire des habitants d’une île qui doivent se mettre en quarantaine dû à un virus transformant les gens en zombies, drôle de coïncidence. La production devra faire face à une situation bien spéciale, l’arrêt du tournage étant annoncé avec seulement cinq jours restants à celui-ci. Pour rajouter à la problématique, c’était les 5 jours les plus importants du tournage qui avait débuté le 16 février dernier et qui devait se dérouler sur seulement 25 jours. Cela fait plus de huit ans que le projet s’est mis en branle.

Une production qui reste optimiste

Dans une entrevue accordée au Journal La Presse, la productrice Barbara Shrier, de la compagnie Polomar, se dit déçue de la situation mais compréhensive et elle explique qu’il restait la scène la plus coûteuse à produire, ce qui peut engendrer diverses pertes financières. Le budget de ce film se situe autour de 3 millions de dollars. De plus, elle ajoute qu’ils devront trouver un moyen pour pallier le fait que les scènes doivent être tournées dans un contexte hivernal, alors que pour l’instant, le report du tournage est prévu à cet été. Elle mentionne que jouer avec les effets visuels serait possiblement la seule solution Elle ne perd pas espoir, sur une note positive, de pouvoir sortir le film, comme prévu, au printemps 2021.

Une sortie attendue du public

En effet, la production de ce thriller offre une belle distribution diversifiée qui saura plaire aux amateurs. En tête d’affiche nous pouvons retrouver Roy Dupuis, Marianne Fortier, Anne-Élisabeth Bossé, Marie-Lyne Joncas et le réalisateur des deux derniers Bye Bye, que nous allons voir pour la première fois au grand écran, l’humoriste Simon-Olivier Fecteau. Le réalisateur voulait ce mélange entre le sérieux de Roy Dupuis et la légèreté des acteurs humoristiques pour créer ce film qu’il qualifie lui-même de comédie d’horreur. Disons que ce sera un rythme plus rapide et léger que nous ce que nous avait offert le dernier film de zombies québécois, les Affamés (2017). De plus, le scénario défend plusieurs enjeux environnementaux, c’est d’ailleurs l’une des choses qui a attiré Roy Dupuis. Bref, Brain Freeze s’annonce très intéressant et je le classerais même dans les films québécois des plus attendus de 2021.

En espérant que tout se déroule pour le mieux pour cette production, malgré les nombreuses restrictions futures. Ceci étant dit, il est tout de même certain que le cinéma québécois prendra un dur coup pendant cette crise, mais j’ai confiance qu’il saura aussi bien se relever.

Une collaboration de Eloi Queenton

Projection Culturel

Projection Culturel est une entreprise médiatique qui a pour objectif de mettre de l’avant les différents artistes de chez nous. Ce site web culturel vous permettra d’en apprendre davantage sur le monde du showbizz et sur vos artistes préférés!

Précédent

Émile Bilodeau continue l’aventure

Laurence Deschênes : jouer pour le plaisir

Suivant