Après CODE F. et CODE.G, CODE.C fait son apparition!

Quebecor Média
Quebecor Média

Après CODE F. et CODE.G, CODE.C fait son apparition!

Mardi, la grande famille de Bell Média a annoncé la création d’une toute nouvelle émission sur sa chaîne VRAK. Après la présentation des émissions CODE F. et CODE G., c’est au tour de CODE.C de voir le jour au cours de la semaine du 18 mai au 22 mai prochain.

Les artisans des deux émissions disponibles sur la chaîne de télévision VRAK seront ensemble le temps d’une semaine complète du 18 au 22 mai prochain, pour parler de la COVID-19 qui fait des ravages à travers le monde.

C’est à saveur humoristique qui nous verrons Maripier Morin, Mariana Mazza, Catherine Éthier, Félix-Antoine Tremblay, Pier-Luc Funk, Julien Lacroix et Mehdi Bousaidan parler de la pandémie avec beaucoup d’humour et d’autodérision des nombreux sujets qui touchent le confinement obligatoire.

Cette nouvelle émission produite par Zone 3 et en collaboration avec Bell Média, sera disponible sous la forme de 5 épisodes de 30 minutes et c’est nulle autre que Catherine Brunet qui sera à l’animation.

Le tournage de cette série d’émissions pandémiques aura lieu du 22 au 25 avril pour finalement voir le jour à la télévision du 18 au 22 mai à 19h30.

Afin de rendre le tournage possible, les réalisateurs ont mis en place des mesures exceptionnelles où aucun membre de l’équipe de tournage ne sera sur place en même temps, dans le but des respecter les règles sanitaires en matière de santé publique.

C’est un rendez-vous à ne pas manquer. Du 18 au 22 mai, on reste plongé devant notre téléviseur pour rire un brin de cette période qui est très difficile à travers le Québec, mais également à travers le monde.

Crédit photo : Agence QMI

Jean-Philippe Doucet

Oeuvrant dans le domaine sportif depuis maintenant plus de trois ans, Jean-Philippe tente de joindre sa passion des communications pour en faire profiter le domaine culturel ! En plus de son bagage dans le domaine sportif, Jean-Philippe est actuellement étudiant en sciences de la communication à l'université de Montréal et a un intérêt marqué pour le showbizz québécois.

Précédent

La gestion d’une pandémie, façon Netflix

La vraie nature range sa barque pour le restant de la saison

Suivant